Education Nationale je te renie.

C’est la rentrée, et oui, et des milliers d’élèves en France vont retourner s’asseoir sur les bancs moisis de leur école primaire/collège/lycée. Ces enfants (dont tu fais certainement partie, toi jeune lecteur boutonneux) font partie d’une savoureuse mascarade: L’Education Nationale. Alors dans ce très joli terme on a d’un coté "Education" et d’un autre "Nationale". J’ai bien peur malheureusement que le coté "Nationale" ressorte plus que le coté "Education". Quand il s’agit de glorifier la Laïcité avec une ferveur patriotique déconcertante y a du monde, mais quand il s’agit d’éduquer les jeunes, là… Ça coince.

J’aimerais me pencher avec vous sur le mot "Education". Je suis un flemmard alors je vous sors un bout de l’article Wikipédia (chose que l’Education Nationale nous apprend à faire dès l’entrée en maternelle):

"L’éducation est, étymologiquement, l’action de « guider hors de », c’est-à-dire développer, faire produire. Il signifie maintenant plus couramment l’apprentissage et le développement des facultés physiques, psychiques et intellectuelles ; les moyens et les résultats de cette activité de développement."

Le mot "éducation" représente en effet ce cheminement qui va faire évoluer le jeune. Le faire grandir en tant qu’humain à part entière, le faire se développer.
Malheureusement je ne pense pas que ce terme s’applique à l’école telle qu’on la connait. Ainsi le terme de Scolarité Nationale serait plus d’actualité.

En effet, l’éducation n’est pas simplement d’apprendre à lire, écrire, compter, et réciter "Le corbeau et le renard"; c’est aussi donner une culture, inculquer une morale, forger une personnalité. Or l’école telle que nous la connaissons actuellement ne permet pas cela. Elle fait des élèves des êtres dénués de culture. Juste bons à compter et apprendre par coeur les versets des livres de français. Pourquoi arrêter les arts appliqués et la musique au lycée ? La culture c’est une arme. Et les dirigeants préféreront toujours un peuple inoffensif.

L’école moule les enfants dès leur plus jeune âge. Le système éducatif est une hypocrisie totale. On fait des réformes des programmes, soit-disant pour améliorer l’enseignement alors qu’on supprime toujours plus d’enseignants. Avec des classes de 30/40 collégiens comprimés dans une salle de classe, qu’est-il possible d’apprendre ?

Je rêve d’un monde ou les priorités nationales sont l’éducation et la culture.

Mais j’entends glousser au fond  de la classe les cancres analphabètes. Quoi ? Vous n’aimez pas  l’école ? Moi non plus. Pour que l’on aime l’école il faudrait peut être que l’Education Nationale nous donne les moyens de l’aimer.

On se rend toujours compte trop tard du plaisir d’apprendre.

je voulais faire un article un peu drôle et décalé, mais entre temps je suis tombé sur les "trending topics" de Twitter: "#TrucInutileDeLécole".
Et soudain je perds foi en tout ce que je croyais.

Comment faire pour améliorer les choses, si personne d’autre ne le veut. Les gouvernements se complaisent là dedans, et les élèves subissent tranquillement sans vouloir changer les choses.

Je pleure de rage.

j’vous en veux d’avoir gâché notre génération. J’espère juste que les prochaines auront plus de chance que nous.

Publié dans Uncategorized | Tagué , , | 2 Commentaires

Galerie de mr_toupoutou

_MG_6519_MG_6502_MG_6501_MG_6500_MG_6484_MG_6482
_MG_6476_MG_6585_MG_6571_MG_6523_MG_6740_MG_7606
_MG_7605_MG_7580_MG_7578_MG_7577_MG_7058_MG_7027
_MG_7023_MG_7012_MG_6751_MG_5330_MG_532120

Galerie de mr_toupoutou sur Flickr.

Publié dans Uncategorized | 2 Commentaires

Un amour s’etiole et se fane

Parfois l’amour se fane.
C’est une torture enfermée dans son propre coeur.
On continue de vivre, mais ce moment n’est que l’apothéose d’un amour finissant. Cette sensation  vous étraint le coeur, le presse comme un pamplemousse d’où giclent et coulent nos vieilles certitudes. On regarde en arrière, nos promesses disparaissent, et on se dit, comme Rimbaud: "On est pas sérieux quand on a dix-sept ans".
Quand  l’amour s’étiole, les mots blessent. On voudrait que ce soit fini, mais la séparation, de deux siamois soudés par le coeur est toujours une opération délicate, et il en résulte une cicatrice profonde et douloureuse. Indissimulable.

Toi qui cours et caracoles, toi qui se jete corps et âme dans amour fragile, je t’aime et je te hais.
Beau et naïf. Fragile et imprudent.
La jeunesse est ton boureau. La naïveté, ta potence. L’amour, la corde autour de ton cou. Et voilà ton avenir qui te regarde t’agiter, suffoquer, dépérir lentement, douloureusement.
L’amour disparaît là où l’on s’y attends le plus.
Chacun de nous connaît déjà la fin de l’histoire.

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Mauvais poil.

Ce matin, comme nombre de personnes sur terre, je me suis réveillé de mauvais poil, levé du pied gauche, mal luné, ayant un pet de travers, une couille dans le potage, faisant un nez de trois pieds de longs, d’une humeur de dogue. Cette irritation, colère, acrimonie, hargne, humeur de chien, massacrante, cet agacement,  ce froissement, ce mouvement d’humeur, chacun de nous le connait. C’est le prix à payer pour continuer à subir un quotidien toujours plus frustrant.

Mais j’ai commencé à imaginer les raisons fondamentales de La Mauvaise Humeur.
Où "pousse" le mauvais poil ?

Bien souvent ça commence avec le début d’une journée totalement banale dont on connait chaque action. Comme une chorégraphie soigneusement orchestrée. C’est dans ce banal train-train quotidien que le mauvais poil pousse. C’est un terreau fertile. Il suffit d’un minuscule contre-temps dans cette danse pour que le mauvais poil éclose:
Un café trop chaud, yaourt périmé, une chaussette trouée, les clés perdues, une crotte de chien, voiture en panne, verglas, grève de la RATP, hausse du prix de l’essence,  pile de dossiers en retard, ordinateur mal branché, blague pas drôle d’un collègue… et que sais-je encore.

Alors si la mauvaise humeur naissait dans le train-train, pourquoi ne pas supprimer ce train train ? En effet, si vous vous levez sans avoir prévu quoi que ce soit, vous ne serez ni déçu, ni frustré, ni en retard, ni perturbé. Mais c’est là que ça cloche. Certaines personnes ont estimé que LEUR train-train, même s’il risquait d’être perturbé à tout moment, méritait de durer. Ces personnes sont les puissants de ce monde. Hommes d’affaire, hommes politique, banquiers, médecins, avocats… Alors ils vivent là, dans leur train-train. Mais ce train-train est fragile, et ainsi ces personnes sont souvent sujettes à la mauvaise humeur. Et ils ne se privent pas de le montrer. Ainsi, indirectement, la mauvaise humeur serait une marque de puissance, de supériorité.

C’est de cette manière que les hommes pour éviter qu’on les embête, se mettent dans cette posture de supériorité en citant cette célèbre phrase issue du verset 12 alinéa 13 de la bible sociétale: "Commence pas, j’suis de mauvaise humeur". Avec cette phrase vous avez tout compris. Avec cette phrase vous annoncez la pire des menaces: "Mon train-train quotidien à été bouleversé, et si tu continues à me pomper l’air je vais bouleverser le tien". Le protagoniste est désarmé. Vous avez pris en otage toute l’organisation de sa chorégraphie. Vous êtes le puissant.

Mais encore une fois, la personne la plus puissante c’est celle qui n’a pas de train-train. Pas de prise d’otage possible. Rien à perdre. Mais encore une fois, c’est là que les hommes puissants interviennent. Vous êtes nés dans cette chorégraphie, construite par ces hommes puissants. Et ces gens ont décidé que l’absence de train-train était un délit. Un délit non-pas passible d’emprisonnement, mais pire: de mauvaise réputation.

"-Je ne fais pourtant de mal à personne,
-En suivant mon ch’min de petit bonhomme,

-Mais les brav’gens n’aiment pas que
-L’ont suivent une autre route qu’eux
-Mais les brav’gens n’aiment pas que
-L’ont suivent une autre route qu’eux "

Chantait Brassens.

Ces "Braves Gens" imposent un train-train à chaque individu, et du même temps imposent aussi ces contre-temps. C’est la société telle que nous la connaissont.
Nous ne somme que les grotesque victimes du train-train des puissants. Mais levons-nous! Abandonnons NOTRE quotidien ! N’ayons plus rien à perdre ! Prenons en otage LEUR train-train ! Ne soyez plus un rouage ! SOYEZ UN CONTRE-TEMPS DANS CETTE MACHINE DE FORMATAGE !

Vivez votre vie, suivez votre voie, prenez le large.

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

"C’est pas pour manger tout de suite !"

Cette galerie contient 10 photos.

Galerie | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

déréliction

déréliction /de.ʁe.lik.sjɔ̃/ féminin

  1. Sentiment d’abandon, de solitude.
  2. Isolement, solitude qui provoque ce sentiment.
Publié dans Uncategorized | Tagué , , | Poster un commentaire

Secret Story ma tuez

Comment expliquer à des jeunes bovins que regarder Secret Story fait du mal à leur pays ?

Toi, le jeune téléspectateur avachi qui regarde cette émission, dont les personnages éjaculent l’inculture au visage de tous; tu me dis que tu n’aimes pas ce genre d’émission mais que tu regardes  pour te moquer de ses gens. J’aimerais te faire comprendre plusieurs choses.

Premièrement en regardant cette émission (même pour le lol) tu la rends banale, et tu lui donnes une légitimité qu’elle n’a pas. Penses-tu sincèrement qu’il est légitime que des millions de personnes, perdues dans leur existance, siègent des heures durant sur leur canapé devant cette émission à travers laquelle elles se sentent vivre ? Secret Story ne serait-elle pas la drogue du pauvre ? Evidemment, ça a tout d’une drogue. Sauf le plaisir. Car qui, sincèrement, peut éprouver du plaisir à regarder toutes les semaines la vie intime de dizaines de personnes enfermées dans une cage en carton-pâte ? Il y a bien le malade mental des films "Saw" ou alors les pervers sexuels qui activent votre webcam à distance. Vous n’aimez pas la comparaison ? Tu m’étonnes.

Deuxièmement, cette émission fait du mal à notre culture. A boire ainsi les paroles de personnes aussi incultes qu’analphabètes, vous assimilez leur vocabulaire creux et leurs expressions absurdes que vous réutiliserez très sérieusement.  (j’ai eu affaire à ce cas avec une personne qui utilisa très sérieusement l’expression "Être têtue comme une moule").
Non, les fautes de français ne sont pas la normalité. En pensant cela vous réduisez notre langue à son parlé. Mais n’oubliez pas que la grande partie de notre culture s’est faite au travers d’écrits. Et si les livres datant du moyen âge nous parviennent aujourd’hui, je ne suis pas sûr de pouvoir retrouver votre émission préférée dans les archives nationales  dans 30 ans. Et quand dans 100 ans, on regardera en arrière on ne verra qu’un gouffre d’un siècle avant lequel la culture resplendissait. Car cette sous-culture, n’est en fait qu’un agglomérat de vide. D’ailleurs pour moi nous sommes entrés dans le siècle de la Vacuité. Votre vie sera lacunaire et votre identité, dans 100 ans, inexistante.

Troisièmement, vous faites marcher le mimétisme à pleins régime. non non non et non. Non ce n’est pas normal de mentir. Non ce n’est pas normal de jouer avec les sentiments des autres. Et non ce n’est pas normal de mentir sur son identité. Avec Secret Story vous avez cru comprendre que la vie est un jeu. Mais jouez, jouez… Ce n’est pas grave, vous n’êtes qu’entrain de vous montez les uns contre les autres. Vous vous enfermez. Dans la vie vous n’avez rien a gagner à découvrir les petits secrets de vos amis. Secret Story ce n’est pas la vie. Et pourtant. A en croire la cour de récréation, la volonté de voter pour son candidat préféré dans Secret Story est bien plus forte que celle d’élire la personne qui gouvernera son pays. Au fond je ne vous en veux pas. c’est un cercle vicieux. Vous ne comprenez pas la politique donc vous zapez sur TF1, vous vous abrutissez, vous perdez tout sens critique, vous comprenez encore moins la politique, vous regarder encore plus TF1.

Sauf que.  Nonce Paoline, le Big Boss de TF1, a reçu comme par hasard sa légion d’honneur juste après l’élection de Nicolas Sarkozy. Je n’insinue rien. Je laisse sous-entre très implicitement qu’ils doivent être un peu potos. Alors je pose la question: Comment se fait-il que la majorité des personnes qui regardent TF1 (chaîne ouvertement Sarkozyste qui censure les actualités dérangeantes de l’ex-président) est celle dont le programme de Nicolas Sarkozy profite le moins ?
A cette question il n’y a pas de réponse. Car cette question n’est pas une question. c’est en vérité une réponse à la question: "comment faire voter des pauvres pour un président des riches"

En vérité TF1 joue très bien son rôle de manipulateur de masses. TF1 inculque une culture creuse pour rendre ses téléspectateurs vide d’idées. Et Secret Story en est l’exemple parfait: Comment désintéresser tout un peuple d’une élection ?

En conclusion vous n’êtes que votre propre bourreaux. Vous donnez le droit légitime à TF1 de vendre votre cerveau aux grandes firmes qui font augmenter l’obésité dans le monde en même temps que l’uniformité des masses.

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , , , | 10 Commentaires