Humiliation estivale.

Il se ballade dans nos villes, dans nos villages, et ce, en toute impunité. Il est arrivé avec les beaux jours. Je le vois. Il me nargue. Quelques secondes à ses cotés et déjà je pleure. Je rage. Il est là autour de moi. Je le sens. monstrueusement invisible. Je cours. Il me rattrape. En un instant je sens ses épines d’acier s’enfoncer dans mes narines. Je ne peux pas bouger. Je suis là, les paupières serrées. Ce moment semble durer une éternité. La douleur se fait à chaque seconde plus aiguë. Enfin Je sens les épines qui se retracte. Mais c’est trop tard, le venin a fait son effet.
« Atchoum »
Enfoiré de pollen.

A propos Monsieur Toupoutou

17 ans Etudiant en Arts Appliqués Possède une conscience politique Musicien Photographe Comédien Dikkenek
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s