Promotion sur les moutons.

C’est dur, vous savez,
De faire des études dans la publicité,
Dessiner, informatiser, manipuler,
Faire de l’art à but financier.

C’est dur, tu verra,
De se dire qu’on travaillera,
Sur les affiches qui serviront,
À vendre, à transmettre une opinion,

À vendre du rêve,
Transmettre une opinion qui n’est pas mienne,
Emprisonner la foule qui se lève,
Vendre en barre la haine.

Mais quitte à dessiner,
Autant le faire pour des galleries,
Plutôt que de se laisser désabuser,
Par une société qui vit dans le gris.

Penche toi et cueille la rose,
Au pied de l’affiche monoprix,
C’est bien peu de chose,
Mais c’est encore gratuit.

Je suis bourreau et victime,
De cette société d’anonymes,
Arrêtez moi, brulez moi,
Je suis l’étendard d’un monde sans foi.

Lavez cette ville de ses pencartes,
« Je panse donc j’essuie » disait Descartes,
Méprisez ceux qui contrôle,
Chacun sa voie, jouez votre rôle.

Ajoutez votre pierre à l’édifice,
Construisez un monde sans artifice,
À vous de créer et de contempler,
Dans la gratuité vit l’éternité.

Discours d’un Toupoutou (2012)

A propos Monsieur Toupoutou

17 ans Etudiant en Arts Appliqués Possède une conscience politique Musicien Photographe Comédien Dikkenek
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s