Mauvais poil.

Ce matin, comme nombre de personnes sur terre, je me suis réveillé de mauvais poil, levé du pied gauche, mal luné, ayant un pet de travers, une couille dans le potage, faisant un nez de trois pieds de longs, d’une humeur de dogue. Cette irritation, colère, acrimonie, hargne, humeur de chien, massacrante, cet agacement,  ce froissement, ce mouvement d’humeur, chacun de nous le connait. C’est le prix à payer pour continuer à subir un quotidien toujours plus frustrant.

Mais j’ai commencé à imaginer les raisons fondamentales de La Mauvaise Humeur.
Où « pousse » le mauvais poil ?

Bien souvent ça commence avec le début d’une journée totalement banale dont on connait chaque action. Comme une chorégraphie soigneusement orchestrée. C’est dans ce banal train-train quotidien que le mauvais poil pousse. C’est un terreau fertile. Il suffit d’un minuscule contre-temps dans cette danse pour que le mauvais poil éclose:
Un café trop chaud, yaourt périmé, une chaussette trouée, les clés perdues, une crotte de chien, voiture en panne, verglas, grève de la RATP, hausse du prix de l’essence,  pile de dossiers en retard, ordinateur mal branché, blague pas drôle d’un collègue… et que sais-je encore.

Alors si la mauvaise humeur naissait dans le train-train, pourquoi ne pas supprimer ce train train ? En effet, si vous vous levez sans avoir prévu quoi que ce soit, vous ne serez ni déçu, ni frustré, ni en retard, ni perturbé. Mais c’est là que ça cloche. Certaines personnes ont estimé que LEUR train-train, même s’il risquait d’être perturbé à tout moment, méritait de durer. Ces personnes sont les puissants de ce monde. Hommes d’affaire, hommes politique, banquiers, médecins, avocats… Alors ils vivent là, dans leur train-train. Mais ce train-train est fragile, et ainsi ces personnes sont souvent sujettes à la mauvaise humeur. Et ils ne se privent pas de le montrer. Ainsi, indirectement, la mauvaise humeur serait une marque de puissance, de supériorité.

C’est de cette manière que les hommes pour éviter qu’on les embête, se mettent dans cette posture de supériorité en citant cette célèbre phrase issue du verset 12 alinéa 13 de la bible sociétale: « Commence pas, j’suis de mauvaise humeur ». Avec cette phrase vous avez tout compris. Avec cette phrase vous annoncez la pire des menaces: « Mon train-train quotidien à été bouleversé, et si tu continues à me pomper l’air je vais bouleverser le tien ». Le protagoniste est désarmé. Vous avez pris en otage toute l’organisation de sa chorégraphie. Vous êtes le puissant.

Mais encore une fois, la personne la plus puissante c’est celle qui n’a pas de train-train. Pas de prise d’otage possible. Rien à perdre. Mais encore une fois, c’est là que les hommes puissants interviennent. Vous êtes nés dans cette chorégraphie, construite par ces hommes puissants. Et ces gens ont décidé que l’absence de train-train était un délit. Un délit non-pas passible d’emprisonnement, mais pire: de mauvaise réputation.

« -Je ne fais pourtant de mal à personne,
-En suivant mon ch’min de petit bonhomme,

-Mais les brav’gens n’aiment pas que
-L’ont suivent une autre route qu’eux
-Mais les brav’gens n’aiment pas que
-L’ont suivent une autre route qu’eux « 

Chantait Brassens.

Ces « Braves Gens » imposent un train-train à chaque individu, et du même temps imposent aussi ces contre-temps. C’est la société telle que nous la connaissont.
Nous ne somme que les grotesque victimes du train-train des puissants. Mais levons-nous! Abandonnons NOTRE quotidien ! N’ayons plus rien à perdre ! Prenons en otage LEUR train-train ! Ne soyez plus un rouage ! SOYEZ UN CONTRE-TEMPS DANS CETTE MACHINE DE FORMATAGE !

Vivez votre vie, suivez votre voie, prenez le large.

A propos Monsieur Toupoutou

17 ans Etudiant en Arts Appliqués Possède une conscience politique Musicien Photographe Comédien Dikkenek
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s